. AIN-M'LILA



Le Sport
                     
               
               







     
           
 



     
Mlila,source de nos rêves, ……Tu hantes toujours nos souvenirs. …… Tu es pour nous comme la sève………. Qui aide l'arbre à refleurir……………………………………………………………. Par dessus nos terrasses,…… Par dessus nos toits, ……On voit le Guerrioun et le Fortas………..Qui veillent toujours sur toi…... Imposant et chargé d'histoire,……….. Nif Nsser repose sur son aire,………… Couvant les plus belles pages de gloire…….. De tes hommes au nif légendaire.………………………………………………………………………. Pays de braves, pays de sacrifices,………. Tu as donné à la révolution………… Beaucoup de tes meilleurs fils,……….Morts en martyrs pour la nation………………………………………………………………….. Que l'on vive ici ou là,……….. Que l'on soit n'importe où ailleurs,……… On garde toujours pour toi O M’lila ! …………. Une grande place dans nos cœurs. …………….Car nous sommes pétris de ton argile …………Et nos destins sont toujours liés……………. C'est pourquoi notre chère ville,……….. On ne peut jamais l'oublier……………………..……… ***** Said Maatougui –Said49 *****
مليلة.......... مليلة بلاد الكواشية.......... وسيدي احمد الشريف الوالي الزين.......... راكي في القلب غالية عليا.......... نغيب و نرجعلك في الحين.......... الشامخة راكي تعزي عليا.......... و سكيو في العرقوب حارس متين.......... ناسك هجروك خلاوك وحدانية ............ و في الغربة راهم مهمومين.......... بلعوادي قال كلمة و خلاها للناس الفاهمين .......... تفناي قبل البلدان بعشرات السنين........... وينهم رجال الهمة و الفنطازية............ الزمول و السقنية مجمولين............ وينهو حمنى وليد البلعقلية.......... هو و العربي كانو فرسان بارزين......... وينهم ولاد الدراج اهل النية............... وينهم الولية و الصالحين.......... قرابصي بن مهيدي و قواجلية.................... فضلوا يموتوا مجاهدين................ رحتي خسارة يا مليلة و جاوك ناس جاهلين........................ هبطو بشانك و في الحرام راهم عايشين..................... السرقة الرشوة و الانانية..................... و نساو الله و يوم الدين............................*******........ ولـد الشامـخـة........*******


2 liens



جمعية عين مليلة الرياضية
  • Associaton Sportive d' Ain-M'lila
  • ____________________________________________________








L’ ASAM. un Nom, une Légende
Il est un chant de gloire qui change à son gré mes humeurs.
 Que m’apporte le vent nostalgique, comme une coulée de douceur.
 Lorsque flamboient dans le fouillis de ma mémoire, de vieux souvenirs.
 Etendus dans des rêves profonds, qui éveillent les vifs plaisirs.

    Deux guirlandes de roses sans tiges, au parfum légendaire.
 Etalent toujours leurs belles couleurs »rouge et noire ».
 Brodées de blanc, dont la ville, à ses plus belles années.
 Parait ses ruelles et son arène, comme un nouveau marié.

    Deux noms raisonnent dans les vieux faubourgs et même plus loin.
 Un club nommé ASAM, chargé d’histoire, constellée de grands noms.
 Indélébiles, fiers et orgueilleux, dévoués à leur noble mission.
 Et une ville, que portent dans leurs cœurs à l’infini, ses enfants.

    Une époque d’or, dont se souviendront longtemps les générations.
 Qui ont appris à lui composer des sonnets à fortes sensations.
 Sa création, que les esprits s’imaginent sans lendemain.
 A fait son bout de chemin, jusqu’à atteindre sa pleine dimension.

    Ce que les bonnes volontés ont rêvé de voir se réaliser un jour
 Quoiqu’ils n’aient que leur courage et leur grand amour.
 Mais avec autant d’abnégation, de bravoure et de sérieux.
 A fini par illuminer leurs tombes où ils croyaient dormir enfin heureux.

    Hélas !! Un vent a soufflé et s’en est allé, bousculant le temps.
 Mêlant sa voix à celles de ceux qui ont bravé si longtemps.
 Le silence et les impondérables, mourir sous les cendres de l’oubli.
 Que l’histoire passante a pu voler au temps qui les a ensevelis.

 ASAM !!Un nom si cher que j’évoque avec douleur et tristesse.
 Une légende immortelle ancrée dans les cœurs qui la chérissent.
 Et que je rencontre souvent en voyageant dans mes tristes pensées.
 Quand la symphonie d’une mélopée me livre à son lointain passé.

    Je ne peux citer tous les noms de ceux qui ont bâti ton empire.
 Car nombreux étaient ces braves à vouloir se soûler de ton élixir.
 Et voir un jour ton étendard de révolte où s’agglutinent le rouge et noir.
 Frémir de fierté, sur les cimes de Guérioun, ton éternel protecteur
       Le silence heureux et le temps insomnieux, cheminent à ta gloire.
 Mes yeux figés sur ta lointaine époque sentent venir des pleurs.
 Je voyage égaré, dans le ciel de ma mémoire, à l’écoute de tes échos.
 Que la brise berce parfois dans un triste et profond sanglot.

      Ô !! Ce que j’ai pu t’aimer, avec ce que mon être a de plus fort.
Je t’aime de tout mon cœur et s’il peut braver l’inévitable sort.
Je t’aime encore et je t’aimerai toujours avec ce que j’ai d’immortel.
Tu es l’effluve de mon identité et je t’aime avec ce que j’ai de fusionnel.

    Ton nom résonne encore, flatte l’oreille et séduit l’imagination.
 Je veux que chaque souvenir que je garde encore de toi.
 Soit étendu à mon âge de vieillesse avec son espace de tourment.
Et vivre en rêvant heureux, de me croire encore ton admirateur fervent.

    Mon cœur frissonne aux brises de tous les matins, quand le vent.
 Par larges souffles, propage sur les mémoires oublieuses, ton nom.
 Puis vaincu par l’espoir infime et le temps qui s’en va sans bruit.
 Je pleure ton nom qui était notre hymne et que je n’entends plus

    Qu’ont-ils fait de ta vertu aujourd’hui, ceux qui t’ont héritée ?
 Que n’ont –ils pas pour te brader, ajouté encore plus ?
 Jusqu’à piétiner ta dignité et ton arrogante fierté.
 Quels autres signes précurseurs d’un prochain lapsus ?

    Enfants du club !! Acceptez ma compassion, ainsi que le témoignage.
 Ô !! Combien profond de mes condoléances sans ambages.
 Quand je vois éclore en moi l’idée de voir s’éteindre cette légende.
 Pendant qu’un sourire en pleurs fait son adieu à une aube moribonde

   Laissez- moi ce soir, l’instant d’un brûlant désir, la mort dans l’âme.
 Vous raconter, avec fierté et passion, un conte de fée nommé ASAM.
 Qu’un grand ami amoureux, refuse goulûment de la voir ensevelie.
 Et disparaître dans son suaire rouge et noir sous les cendres de l’oubli.


MOHAMMED/LAKHDAR------------DD


______________________________________________________________________________________________________________________

Lire une page historique du Foot-Ball de l' ASAM



























Debout Beldjoudi et Abderrahmane Bakha.


Cette ALBUM contient 238 Photos



Cliquez  sur la photo ci contre
pour  ouvrir l album.



Lien # 2: ICI

Photo souvenir du match
de coupe le plus catastrophique
de l' histoire de l ASAM.
- Match avec Zaouia -
Galek ki 3oud elmatch entaana
televise ijibelna Nahss.










L'amicale des anciens internationaux honore
BENARAB ABDELMADJID
Madjid Benarab avec ALi Fergani
Madjid Benarab avec Ali Haboudji
              En cette Soirée du 20° jour du Ramadhan l'Amicale des anciens internationaux algériens s'est déplacée à Ain mlila pour honorer, dans une réception organisée à la maison de jeunes Mouloud Kacem,l'ex-international Benarab Abdelmadjid dans une réunion qui a vu la participation de beaucoup de nos internationaux venu des quatre coin de l'Algérie à leur tête le grand Fergani Ali, Bachi zoubir,Tasfaout Abdelhafidh,Kouici Mustapha,Zender Hachemi,Gasmi Nabil, Bel Abbes, Hanchi Salah, Slatni Mourad, Douadi Bachir, Soualhi, Kaoua Abdenour,Berroudji,Horr Abdelkader,Guidoum et Adlani Djamel et avec l'aide des vétérans de l'ASAM des autorités locales (wilaya, DJS, daira, commune et de quelques Sponsors locaux ainsi que les communes de Ain Fakroun et Souk Naamane et de certains admirateurs de l'ASAM.ci joint quelques photos de la cérémonie. merci et bonne continuation pour l'AAI
                                                                                                                                                          Amer.


                                                                                                                               Photo Khouna said 49
Apparement c' est le mechoui d une accession je ne saurai le dire j' reconnu  sur cette photo
Omar ben allaoua -A bderrahmane bakha - Derraji kraimia -  Ahmed erricha - et Liamine demene
je me souviens aussi des 2 premiers  a gauche mais je ne connais pas leurs noms, peut etre qu un jour
notre ami Said 49 proprietaire de la photo nous eclaircira sur l evenement de cette photor. On attend.


ASAM réveille toi
ASAM réveille toi

ASAM réveille toi, c’est ton devoir
Honore tes couleurs rouge et noire
Tes enfants gardent l’espoir
ASAM réveille toi

Te souviens-tu de cette équipe d’antan
Sous laquelle figuraient de grands noms
Qui jouaient parfaitement au ballon
Avec finesse et talent
El Malha les a enfantés
Au pied de Guerioun, ils exprimaient
Dans un jeu de toute beauté
Avec un principe réputé
Accueil, fairplay et sportivité
ASAM réveille toi

Grabsi et Bentouil soyez dignes de vos précédents
Gardez vos buts aussi bien
Comme l’on fait les anciens
Chergui le volant, Saddek le félin
Chater l’élégant, Bougherara le géant
ASAM école de gardiens
ASAM réveille toi

Ta défense a toujours tenu bon
Manceri, Khelifi, Tracassin des monuments
Grabsi toujours vigilants
Mekkani a tes cotés époustouflant
Ghanem a du cran
Tel Chiha au bon vieux temps
Zerfa derrière en patron
ASAM réveille toi

Yaatik essaha Madrak.
Ton milieu faisait sensation
Bagou, Mellah et Benzouai
C’était la valse à trois temps
Khelifi, Benrab et Annabi
Elégance, finesse et talent
Emerveillaient des milliers de fans
Comme le faisaient bien avant
Djeddi, Kraimia et Dridi
Une classe sans pareille ce Chéri
C’était l’ASAM des onze merveilles
ASAM réveille toi


Il faut persévérer et ne point rechigner
Adraoui, avait du culot et Ababsa du mordant
Aloui,  sur son aile virevoltant
Et Hamama déroutant
Mettaient Bouzid et Khouni au diapason
Quel gâchis le départ de ce garçon  
ASAM réveille toi

Kalleb, Aouab  et  Bacha
C’est à vous de prendre le relais
Vous avez les qualités
Pour raviver cette flamme
Qui chauffait le cœur
De tes vaillants supporters
ASAM réveille toi

Cela n’a pas suffit pour que Kerroum ta perle s’en aille
Pour que ta blessure s’entaille
Et que tu retrouves dans le sérail
T’as perdu une bataille
Mais  tu survivras vaille que vaille
Par la volonté de Dieu et celle de tes enfants
Joueurs, supporters  et dirigeants
ASAM réveille toi, c’est ton devoir

Samir Drid


Mohamed Kraimia
Menoubi Ammar dit Ammar 3ouira
l' un des meilleurs presidents de l' ASAM
et pere de toute la Jeunesse
Le Cinema - la Picine - le six flag Mlili.

Damene Sadek
Miloud AWD

         







           

http://Ainmlila.com/ASAinMlila//imgcol.htm